Mon choix pour le 12 août prochain

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section « blogue ».

J’appuis la campagne Le 12 août, j’achète un livre québécois (version papier ou numérique) parce que l’initiative de Amélie Dubé et de Patrice Cazeault valorise le travail des auteurs québécois. Cette année, mon choix d’achat va se tourner vers le livre de Catherine Voyer-Léger, Métier critique, parce que j’ai encore beaucoup à apprendre sur le sujet.

Des milliers de personnes participent depuis deux ans à l’évènement et Le Devoir rapporte qu’il s’agit d’une sorte de «Noël en août» pour les auteurs et libraires du Québec. Tant mieux…

Le principe est simple… «Encore une fois, nous vous invitons bien humblement à vous joindre à nous le 12 août 2015 pour vous procurer un livre québécois, pour faire vivre et rayonner notre culture, pour soutenir un auteur d’ici…» (source).

On vise à créer un rassemblement festif par l’intermédiaire d’un égo-portrait publié sur votre média social préféré avec en trame de fond le livre qui a fait l’objet de votre achat du moment.

J’aime beaucoup l’idée.

Dans mon cas, ce sera l’occasion de lire une auteure dont j’ai beaucoup fréquenté le blogue du temps où elle l’animait. Catherine Voyer-Léger mène maintenant plusieurs projets et même, écrit au Journal de temps à autres. Elle a souvent partagé son lieu de résidence entre le Québec et l’Ontario et je sais que les organisateurs de l’évènement ne s’embarrassent pas vraiment (bravo à eux) de ce genre de détail, l’objectif étant de soutenir tous les auteurs de chez-nous…

«Mais nous aimons tous nos amis de la francophonie. Si votre écrivain préféré est franco-ontarien, acadien, s’il habite Terre-Neuve ou la Colombie-Britannique ou je-ne-sais-trop-où et que c’est cet auteur-là que vous voulez encourager cette journée-là? Faites-le. J’ai dit «francophonie» mais votre auteur québécois préféré écrit en anglais? Go for it! Le 12 août, j’achète un livre québécois, c’est un événement rassembleur, inclusif. On se déplace en gang pour vivre notre culture, pour l’explorer et la redécouvrir. (source, Patrice Cazeault)»

Le livre que je compte acheter mercredi traite spécifiquement d’une occupation que je fréquente régulièrement, parfois accompagné du sentiment d’imposteur qui habite bon nombre de ceux qui ne sont pas « artistes » mais qui commentent les oeuvres artistiques. Le «vif plaidoyer en faveur d’une critique culturelle de qualité» de Catherine va m’instruire, j’en suis convaincu.

Sur ce blogue, je donne assez régulièrement dans la critique même si elle n’est pas toujours liée à la culture et je me dis qu’il y a sûrement quelques propos transférables aux bonnes critiques constructives qui sont toujours à la base de mon intention d’écriture, peu importe le sujet.

Bonne fête aux auteurs québécois ce 12 août prochain et à tous ceux qui les lisent !

Mise à jour du 13 août 2015: «La Saint-Valentin du livre québécois»

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2019 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils