La main tendue aux enseignants du Québec

La parution cette semaine du Plan de valorisation de la profession enseignante a été l’occasion de quelques bons mots des syndicats d’enseignants. Il faut comprendre que la Coalition avenir Québec est sincère dans son désir d’aller de l’avant avec des propositions originales pour répondre à de sérieux besoins en éducation au Québec et qu’elle souhaite établir un dialogue fructifiant avec tous ses partenaires.

La perspective de former un gouvernement n’est pas présomptueuse à quatre mois du scrutin général, ni pour les porte-paroles de la CAQ, ni pour les journalistes et chroniqueurs. Nier cette possibilité serait imprudent.

On comprendra que je demeure personnellement très prudent avec cette éventualité puisque les sondages représentent un instantané de la situation qui peut basculer à tout moment.

Au-delà de ce contexte, il faut quand même reconnaître que les propositions de Jean-François Roberge marque un jalon important vers de réels changements en éducation.

« Le plan proposé par la Coalition Avenir Québec reconnait que les enseignants sont au cœur de la réussite de nos jeunes et qu’ils portent actuellement le réseau d’éducation québécois à bout de bras. Il vise ultimement à mettre en place les conditions d’exercice optimales pour cette profession fondamentale. La priorité de la CAQ demeure la même depuis la création de notre parti : former notre jeunesse à devenir la réussite du Québec de demain, et cela passe nécessairement par nos enseignants. Un gouvernement de la CAQ fera de la profession enseignante la pierre angulaire du réseau de l’éducation. »

Essentiellement, le tout se résume en quatre mesures phares:

  1. Reconnaître dans la Loi sur l’instruction publique le statut d’expert des enseignants
  2. Créer des possibilités d’avancement : des postes d’enseignants experts et émérites
  3. Offrir un salaire à l’entrée de plus de 50 000 $
  4. Limiter le nombre d’élèves à besoins particuliers par classe et ouvrir de nouvelles classes spécialisées

L’éditorial de Brigitte Breton de ce matin témoigne d’un accueil tangible.

J’en suis ravi.

À titre de militant et candidat, j’aborde la campagne électorale avec assurance.

Ayant abondamment écrit sur plusieurs des sujets évoqués dans le document ci-haut cité, je me retrouve parfaitement dans le contenu de ce qui est proposé. J’espère avoir le plus d’occasions possible de parler de la valeur des ces propositions et de celles qui concernent notre Plan de gouvernance scolaire.

J’ai la prétention de penser que nous sommes la seule formation politique actuellement au Québec à avoir mis autant de soins et de détails à présenter notre vision en éducation.

Reste à en débattre de façon à recevoir de la population, le 1er octobre prochain, un mandat clair pour gouverner le Québec sur cette base!

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2018 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils