Catalyseur de communautés d’apprentissages: de kossé?

Une aimable visiteuse de ce blogue dont ma réponse par courriel m’est revenue pour une raison que j’ignore, m’a demandé ce que je voulais dire par l’expression «catalyseur de communautés d’apprentissages»? Elle s’intéresse de près au domaine, de ce que je comprends, et elle voudrait mieux se représenter ce que je veux nommer par l’utilisation de ce vocable que j’emploie en signature de mon blogue, pour me définir…
Voilà une question qui mérite bien quelques éclaircissements!
Je me souviens d’avoir changé l’expression «Cyberportfolio d’un directeur d’école» en dessous de «Mario tout de go» en novembre 2005. Ce billet témoigne de ma réflexion du moment.
Selon mon bon vieux dictionnaire Antidote, on parle d’un catalyseur quand on est en présence d’une «substance utilisée pour modifier la vitesse d’une réaction chimique sans être elle-même altérée par cette réaction.» Cette définition caractérise déjà assez bien mon action, à l’exception que certains jours, je ne réussis pas à terminer ma journée sans altération. De toutes petites… on ne s’en fait pas!
Je me définis comme étant constamment à la recherche des gestes pouvant provoquer les réactions ou accélérer les processus qui favorisent l’émergence des communautés d’apprentissage dans lesquelles je suis engagé. Par une foule d’actions au quotidien, j’agis de façon à favoriser le partage de connaissances entre des individus, membres d’une communauté qui «permet l’émergence d’une intelligence collective, de création de valeur et d’innovation». Cette dernière citation me vient d’un de mes derniers billets où je traite du sujet des communautés de pratique; d’autres éléments s’y trouvent également et indiquent bien la teneur de ces gestes vers lesquels je me tourne spontanément pour guider mes interventions.
Plus concrètement, ça peut vouloir dire s’avancer ou rester en retrait, contribuer à résoudre des conflits ou brusquer les choses… tout dépend du contexte et du type de rôle que je joue dans ladite communauté, car je n’en suis pas toujours, le «parrain», d’une à l’autre…
J’aime beaucoup ce mot, «catalyseur», parce qu’il résume admirablement bien ce que je vise dans ma pratique. En même temps, ça demeure un mot obscur qui n’est pas utilisé dans l’usage courant, ce qui me dérange puisque j’aimerais mieux qu’on puisse se représenter clairement ce que j’ai choisi de faire ici, et dans les différents mandats que j’ai le bonheur de pouvoir accomplir.

Tags:
4 Commentaires
  1. Photo du profil de JacquesCool
    JacquesCool 13 années Il y a

    Catalyseur : c’est une expression que j’utilise également afin de décrire mon rôle auprès de ma communauté professionnelle, celle des enseignants à distance au N.-B. francophone. Eux, ils occupent l’espace de ce que j’appelle « la zone d’apprentissage », avec les élèves et les facilitateurs locaux. Comme la clé au basketball, ou l’enclave au hockey, c’est là que ça se passe. Pour ma part, je suis en 2e niveau, mais mon rôle d’intervenant auprès des enseignants à distance (et des directions d’école) permet à l’équipe de continuer à faire mieux ce qu’ils font déjà bien.
    J’ajoute à ceci celui de « veille techno-pédagogique » car j’ai la chance et le privilège d’être à l’affût des avancées dans le domaine (comme lire les billets rammassés par mon aggrégateur, participer dans Apprendre2.0, NECC, etc.). Je me sens alors investi d’une responsabilité de trier et de rapporter vers mon équiipe, prise dans le feu de l’action durant l’année scolaire, des éléments de formation, d’information, de réflexion, afin que ceux-ci puissent grandir professionnellement.

  2. michel le neuf 13 années Il y a

    En fait, si tous ceux qui sont sur la toile forment collectivement une sorte d’organisme vivant, tu serais finalement une sorte d’enzyme… ; ))

  3. michel le neuf 13 années Il y a

    …et si je préfère le mot enzyme, c’est qu’un catalyseur, c’est large: ça accélère des réactions qui peuvent être totalement inorganique, une réaction qui met en cause des partenaires « non-vivants ». Alors, qu’une enzyme, c’est un catalyseur, mais qui agit dans les organismes vivants !!! Beaucoup plus approprié au contexte, quant à moi, même si ça sonne comme une ancienne annonce de savon à lessive ; ))

  4. Guy Vézina 13 années Il y a

    Dans les années 70, on utilisait le terme ¨catalyseur d’énergie¨pour toute personne ayant comme fonction professionnelle d’animer des groupes de travail, de réflexion…(un conseiller pédagogique ou autre)

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils