«Il conduit une voiture à 7 ans»: enfin du positif à retirer de cette mésaventure

J’avais vu cette vidéo du petit garçon qui est au volant d’une automobile une première fois sur le blogue de Dominic Arpin. Puis, quelques jours plus tard, chez Patrick Lagacé. À partir de la diffusion des images dans les bulletins télévisés le lendemain, «l’affaire» a pris une toute autre proportion. Le papa du jeune bambin a retiré la vidéo originale du site de partage YouTube et il «admet [maintenant] son manque de jugement»…

«Le père de famille qui a fait conduire son véhicule à son fils avant de filmer la scène et de la soumettre au site Web YouTube regrette ses gestes et se dit prêt à en subir les conséquences. L’individu âgé dans la mi-trentaine, dont l’identité n’est pas divulguée afin de protéger celle de ses enfants, ajoute que depuis le visionnement de la bande vidéo par un large public, sa famille est traumatisée.»

Le «manque de jugement», bien sûr, c’est d’avoir laissé un enfant de 7 ans conduire une automobile, mais je parie que derrière la prise de conscience du papa, il y a surtout un aveu que la GROSSE erreur, est d’avoir mis cette vidéo vieille de deux ans sur Internet. Je le dis souvent: «ce qu’on n’est pas prêt à faire sur la scène du Centre Bell, on ne le fait pas sur le Web»! C’est à partir d’ici que l’aventure malheureuse de cette famille commence à produire du positif:

  • Un consensus émerge sur le fait que laisser conduire un petit garçon de sept ans, même sur une route de campagne dans l’arrière-pays de la Côte-Nord, n’est pas un geste responsable; une auto n’est pas un jouet.
  • Les autorités civiles réagissent face aux autres qui pourraient croire que c’est un événement banal qui fait partie du rite de passage à l’adolescence que d’apprendre à un enfant à conduire dans ces épouvantables conditions. «Le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire».
  • La famille et les adultes en général réalisent que «l’Internet», c’est une loupe grossissante comme on ne peut pas l’imaginer. Une fois qu’un certain nombre de visionnements survient, «la machine virale» s’active (et peut s’emballer, comme dans ce cas-ci); il n’est plus possible de faire marche arrière. D’ailleurs, la vidéo trône en vedette sur le portail Canoë où on peut facilement identifier les acteurs qui aimeraient bien ne jamais avoir figuré dans ce scénario (voir la chronique «Les « pires parents de YouTube »»).
  • L’histoire finit par devenir une vaste campagne de sensibilisation aux pièges de la publication de contenus sur Internet sans réflexion préalable.

J’ai déjà évoqué dans un billet qui date de avril 2007 la série de vidéos produite par le «U.S. department of justice» dans le cadre d’une stratégie nationale, «Project Safe Childhood»; mon billet portait un titre qui cadre parfaitement avec ce qui arrive: Quand tout le monde connaît ton nom… ou ton visage!

On a beau donner des conférences aux parents… rien ne vaut un événement comme celui-là, à part le fait que ça survient tôt en août et que l’ensemble des parents à rejoindre «n’écoute pas» en ce moment. Malheureusement pour la famille en cause, il nous faudra peut-être, nous éducateurs sur le Web, continuer de se servir «de ce matériel» pour sensibiliser tout le monde au fait que la Toile offre des occasions extraordinaires pour apprendre, mais qu’on peut également se faire prendre!

Mise à jour du 9 août 2009: Tiens… un autre truc démontrant l’incurie de certains adultes via le Web qui pourrait aussi servir d’exemple…

Tags:
2 Commentaires
  1. Photo du profil de Guy Vézina
    Guy Vézina 11 années Il y a

    Je n’ai pas vu cette vidéo mais je comprends un peu ce qui a pu motiver le père à initier son jeune garçon à conduire (je ne suis toutefois pas d’accord avec sa décision d’informer You Tube sur cet événement).
    J’ai moi-même appris à conduire une auto sur les genoux de mon père à l’âge de 9 ou 10 ans et dès l`âge de 12 ans (en éléments latins du cours classique), je pratiquais dans la cour de l’usine où mon père travaillait comme Dessinateur Industriel (alors que je l’attendais après ma journée).
    À cette époque (en 1955), les cours de conduite automobile n’existaient pas mais j’ai quand même acquis un apprentissage (autodidacte) alors que la plupart de mes copains n’avaient pas cette opportunité. Aujourd’hui (en 2009) tout est régi par des lois (que j’appellerais contraignantes dans plusieurs cas) au point que cela en est devenu ridicule! Aujourd’hui un jeune ne peut plus patiner l’hiver s’il n’y a pas de surveillant…etc!!! Franchement ridicule. J’ai 66 ans et je n’ai jamais eu d’accident…Alors ne pourrait-on pas cesser de tout réglementer au point d’étouffer de nombreuses initiatives???

  2. Photo du profil de Missmath
    Missmath 11 années Il y a

    J’ai entendu une réflexion semblable à celle de Monsieur Vézina de la part d’un animateur de Radio Énergie.
    « On a tous déjà fait ça », disait l’animateur.
    L’affaire peut-être exceptionnelle de cet enfant de 7 ans, c’est qu’il conduit le véhicule seul (il n’est pas sur les genoux de son père et la voiture semble réglée sur le régulateur de vitesse). Le père fait comme si l’enfant accélérait, mais il me semble bien que la vitesse est restée constante. Ce qui fait que, en cas de fausses manoeuvres ou s’il devrait arrêter d’urgence, l’affaire sera plus difficile à réussir que lorsque vous étiez sur les genoux de votre père.
    L’autre chose qui est fascinante, c’est que la mère et deux autres enfants prennent place à l’arrière, ils ne sont pas attachés, et la mère s’inquiète car le fils passe trop près des ravins. On est loin de la basse vitesse des stationnements déserts
    Finalement, comme Monsieur Asselin, je suis contente que cette vidéo ait eu le battage médiatique qu’elle a eue, car elle permet de démontrer le côté éducatif de la toile qu’on a souvent tendance à pointer du doigt comme responsable des idées folles qu’ont nos jeunes.

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils