Ces profs qui sauvent l’école

C’était la rentrée également au Café Pédagogique et un lien m’a conduit à un texte très intéressant chez le Nouvel Observateur : une entrevue ayant pour titre « Ces profs qui sauvent l’école » en compagnie de Hervé Hamon. Voici un extrait qui donne le ton du document complet :
« Le cours magistral a vécu. Pas à Louis-le-Grand, ou dans d’autres établissements d’exception. Mais ailleurs, le syndrome du «Cercle des poètes disparus», où le professeur monte sur l’estrade et fait son show face à des collégiens bouche bée d’admiration, est dépassé. Un enseignant n’est là ni pour séduire ni pour faire du théâtre mais pour permettre à l’élève de s’approprier des connaissances et des savoir-faire. J’ai vu des cours moins spectaculaires mais autrement efficaces. Moins épuisants, aussi, pour le prof comme pour l’élève. Trouver la «bonne distance», c’est une technique et c’est un art, cela se nomme la pédagogie(…) »
La perspective est typiquement Française, mais certains constats s’appliquent à la réalité du Québec. Je ne connaissais pas ce Monsieur Hamon… Je l’aime bien dans ce premier contact !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils