Une journée avec les formateurs de formateurs

L’activité d’aujourd’hui représentait un bon défi. Le format conférence piège souvent un intervenant qui veut « socioconstruire » avec les gens à qui il s’adresse. Deux heures d’affilée avec deux « pauses-discussion » et trente minutes d’échanges m’ont révélé que les français forment un auditoire très attentif. J’ai senti le courant passer. Il me reste encore à mettre en mots le verbatim de cette allocution, mais déjà les gens étaient nombreux à me demander quand ils pourraient accéder aux hyperliens ? Je me dis qu’il est plus important de répondre à cela pour l’instant, même si j’aurais aimé tout publier en une séquence.
Je retiens plusieurs choses de cette journée. D’abord l’accueil chaleureux des gens à mes propos. Je pensais devoir travailler très fort pour susciter des réactions et finalement, les gens m’ont beaucoup facilité les choses. Je leur ai parlé d’objectiver les pratiques et les quelques mots-clés obtenus à la suite de cette démarche m’indiquent que j’avais affaire à un groupe de personnes déjà assez convaincues des changements à entrevoir pour le métier de formateur de formateur. Je constate aussi que le sujet de l’évaluation des apprentissages et des licences sous lesquels on peut publier du contenu aurait pu faire l’objet de chacun un quinze minutes supplémentaires; j’ai dû laisser des gens sur leur faim à ce niveau. Par contre, j’ai entendu que le wiki a attiré la curiosité des gens, que l’idée d’y aller pas à pas faisait son chemin dans l’intégration des technologies et également que le travail collaboratif était une voie d’avenir. Je suis heureux d’avoir pu contribuer à cette formation organisée par les gens de l’IUFM de Poitou-Charente.
J’ai eu beaucoup de plaisir en après-midi à discuter avec les gens et même à continuer la formation à partir de discussion de cas. Si je vais au fond de ma pensée, je dirai que les vrais résultats, je pourrai les mesurer dans quelques jours lorsque je m’informerai de ce qui restera dans la mentalité des gens après que les propos de cette journée auront décanté quelque peu. Une chose est sûre, je termine cette journée satisfait… de la musique que j’ai produite !
Assez bavardé, voici les hyperliens; restera le texte complet de ma conférence à produire sous le titre de «Le formateur de formateur : un métier qui forme et qui se transforme… par la cyberpédagogie ?»
Les hyperliens
1- Billet «Cybercarnets : usages multiples »
2- Démarche de conseil de coopération et règle de trois
3- Résultats d’une étude sur le nombre de blogues sur le Net
4- Pierre Bélanger sur le modèle Skyrock
5- Page de présentation du C2i niveau 2
6- Page du projet Égypte du wiki de l’Externat St-Jean-Berchmans
7- Page du mot « Égypte » dans Wikipédia
8- Page sur Wikipédia elle-même
9- Mes signets « del.icio.us »
10- Liens pédagogiques collectifs francophones
11- Faux site sur Martin Luther-King
12- Whois.net
13- Organisme raciste propriétaire du site
14- Mes signets collaboratifs, section « Internet »
15- Fonctionnement et utilisation d’un moteur de recherche
16- Sections « Poitiers » de mon blogue

Tags:
4 Commentaires
  1. Photo du profil de DenisFontaine
    DenisFontaine 12 années Il y a

    Non Monsieur Asselin, je ne me moquais pas.
    La musique du québécois ne me fait pas rire, elle m’émeut, elle me fait fondre depuis une fameuse semaine du cinéma Canadien en 1971 ou 72 à Poitiers, où sur 35 films (vus en une semaine, c’est un stage intensif !), il y avait 34 films francophones et un en anglais (Breathing together : revolution of the electric family, de Morley Markson). Les cinéastes étaient présents pour présenter leurs films et en discuter avec nous, et j’ai encore dans l’oreille les voix de Denys Arcand, Bernard Gosselin, Gilles Carle, Pierre Perrault et quelques autres… Entendre parler québécois me remet dans l’axe, et au bout de quelques temps (instants, même), j’ai le sentiment que c’est ÇA parler…
    Votre « regard extérieur » était affectueux et plein d’humour et votre soudaine imitation de l’accent français m’a, comment dire… troué le cul.
    Vous en auriez remis une petite couche avant de partir que ça m’aurait sans doute aidé à savoir qui je suis, ou plutôt OÙ je suis, tant nous avons une vision du monde hexagono-centrée…
    C’était savoureux, encore merci.
    Denis Fontaine

  2. Photo du profil de PierreCastro
    PierreCastro 12 années Il y a

    Merci encore pour cette conférence enjouée et surtout ouverte…
    pragmatisme, pratique et collaboration sont des mots clés pour pouvoir faire avancer l’usage des tice en pédagogie.

  3. Photo du profil de LaurentTERRADE
    LaurentTERRADE 12 années Il y a

    Chapeau Bas!!!
    Vous êtes parvenus à captiver la majeure partie de votre auditoire d’une manière assez remarquable… J’ai en effet l’impression que vous nous avez glissé de manière incidieuse et « sans en avoir l’air », l’ensemble de vos convictions dans un formidable One-Man-Show et que vous avez sans aucun doute réussi à les partager (même si je pense que vous prêchiez devant des convaincus…).
    Merci pour ce très bon moment.

  4. Photo du profil de PatrickCORONAS
    PatrickCORONAS 12 années Il y a

    Bonjour,
    et merci encore de nous avoir montré la facilité dans la complexité. Faire ce qui sert, utiliser les compétences. Je l’ai fait immédiatement et les élèves de mon club scientifique m’ont ouvert un blog pour les activités du club…
    Mon carnet de sites delicious est en route (il faut que je le fasse en francophone…)
    Merci encore en espérant vous rencontrer une nouvelle fois au Québec pourquoi pas.

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2017 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils