Marc Laviolette n’a pas aimé

Monsieur SPQ libre n’a pas aimé le titre de la une de La Presse et il ne s’est pas gêné pour le dire sur le parquet. Cet article de ce matin de mon voisin de table (Presse canadienne) venait d’un scrum donné par trois ténors du parti probablement envoyés au front pour corriger la perception du grand public.
La position de M. Laviolette est à l’effet qu’avec l’adoption d’une proposition pour enrayer la sélection dans les écoles en subventionnant l’inclusion, on va toucher au coeur de l’école privée…
Je n’ai rien entendu de plus loufoque depuis mon arrivée. Et en plus, il a fait ça en haranguant la foule. La foule a bien aimé… mais il n’y a pas eu de longue ovation. Les gens sur le parquet sont moins dupes qu’ils en ont l’air! (vu du regard de l’ex-syndicaliste).

Tags:
1 Commentaire
  1. Photo du profil de MarcSt-Pierre
    MarcSt-Pierre 11 années Il y a

    Une telle proposition aurait au moins eu le mérite de démontrer ce qui fait la différence entre une école ou une autre: sa clientèle ou son personnel? Il y en encore beaucoup trop d’écoles privées, et tu le sais très bien Mario, où le nombre de groupe décroit de façon significative de la 3e à la 4e secondaire… C’est-à-dire des écoles où s’opère à la fin de la 3e secondaire, une seconde opération de sélection. Je trouve malheureux que beaucoup d’écoles privées, pour lesquelles j’ai le plus grand des respects, ne se risquent pas à offrir leurs services à des élèves qui pourraient en bénéficier à plus d’un titre… C’est pourquoi j’étais plus que d’accord avec la postion de départ de M.Boisclair sur le financement des écoles sélectives.

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2017 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils