Le Réseau d’Information sur la Réussite Éducative

L’acronyme «RIRE» commence à circuler beaucoup dans les réseaux auxquels je participe. Sur Twitter, par Delicious ou par son nouveau site Web, le Réseau d’Information sur la Réussite Éducative nous informe sur «des milliers de ressources (synthèses et rapports de recherche, ressources didactiques, actualité, etc.) issues des milieux de la recherche et de la pratique». C’est le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec CTREQ qui est à l’origine de «ce service gratuit, conçu pour tous les acteurs concernés par la réussite éducative et la persévérance scolaire (enseignants, intervenants, professionnels, gestionnaires, chercheurs, parents)» (source).
Dans les faits, une toute petite équipe de deux personnes animent le portail interactif qui permet aux utilisateurs «de commenter des parutions, de leur attribuer une cote d’appréciation ou de proposer une ressource»: François Guité et Véronique D’Amours. Ces derniers sont bien supportés par un comité de coordination.
Parmi les articles récemment publiés, il y a «Les élèves doivent apprendre à gérer les risques du Web», mais le RIRE publie aussi des dossier comme celui sur «La réussite en français chez les élèves québécois». Une des choses qui m’a frappé cette semaine en discutant avec François lors d’une présentation du RIRE à un groupe dont je faisais partie est le «parcours schématique du traitement de l’information au RIRE…
rire_ctreq_mini.jpg
Cliquez sur l’image pour le grand format

Le filtre créé par ce parcours apporte de la qualité et beaucoup de valorisation à l’information issue de la recherche. Le principe des «fonctions de recherche par réduction» des résultats de requête assure quant à lui que chacun des thèmes développés contiennent des informations pointues et de très grandes qualités.
Le RIRE a pris son envol le 4 décembre dernier. C’est non seulement un fil de nouvelles à ajouter à sa collection, mais surtout un lieu incontournable pour accéder à de l’information de qualité traitée ou produite par le grand réseau des collaborateurs et chercheurs regroupés autour du comité de coordination:

  • Serge Baillargeon, conseiller en développement pédagogique, FCSQ;
  • Lise Bibaud, directrice générale par intérim, AQETA;
  • Pauline Ladouceur, conseillère aux dossiers professionnels, FSE;
  • Kathleen Larkin, ressource professionnelle, Programme de soutien à l’école montréalaise;
  • Johanne Pomerleau, vice-présidente, FPPE;
  • Julie-Madeleine Roy, service de recherche, MELS;
  • Dominique Trudel, chargée d’affaires professionnelles, OCCOPPQ;
  • Pascale Vincelette, coordonnatrice, Réussite Montérégie;
  • Représentant de la recherche universitaire (à venir).

N.B. La réalisation du site Web du RIRE et du logo est la réalisation d’entreprises dans lesquels je suis associé, iXmédia et Kabane, veuillez en prendre note.

Tags:
3 Commentaires
  1. Photo du profil de FrancoisGuite
    FrancoisGuite 9 années Il y a

    Dès lors que tu en parles, Mario, l’information éducationnelle passe à un autre niveau de diffusion. J’ai l’impression que le RIRE sort du sac. Merci du coup de pouce.
    Il reste encore beaucoup à faire dans le développement de ce réseau, tant sur le plan humain que technique. Considérant son jeune âge, j’espère que les visiteurs se montreront patients. Plutôt que de chercher à concevoir un outil fini, le projet s’inscrit dans une démarche de construction continue en rapport avec l’écologie des réseaux. C’est dans le but de le faire grandir dans la dynamique de l’interaction sociale que nous avons opté de le mettre en ligne à ce stade-ci de son développement.
    C’est dans cet esprit de générosité pour un jeune projet, sans doute, que tu retiens tes critiques. Je le ferai donc, par souci de transparence :
    • Malgré son nom, le RIRE n’est pas encore un réseau à proprement parler. Mais il aspire à l’être. Il pourra prétendre au titre de réseau quand il ne dépendra pas uniquement d’une équipe interne pour l’alimenter, mais qu’il sera animé par l’énergie de collaborateurs. Pour le moment, nous peinons à convertir les institutions à la culture numérique et au partage si chers aux réseaux. Nous visons le long terme.
    • Le contenu actuel du portail reste somme toute relativement maigre. Il reste encore beaucoup à faire sur le plan de l’importation de données engrangées ailleurs, ce que nous nous apprêtons à faire.
    • Le RIRE n’est pas tout à fait terminé sur le plan technique. Nous nous butons à des défis techniques, notamment sur le plan de la recherche par réduction, auquel tu fais allusion, et des algorithmes de recherche, lesquels ne sont pas une mince affaire.
    Ce ne sont là que quelques aspects du RIRE à améliorer. Un projet ne saurait cependant se contenter du contexte présent. Notre développement repose entre autres sur une technicité qui dépend des partenaires et du financement. Ce n’est pas nécessairement facile, mais c’est stimulant.

  2. Richard Lavoie 9 années Il y a

    Ou sont rendus tous ces commentaires , ces échanges intéressants sur ce billet?

  3. Photo du profil de Mario Asselin
    Mario Asselin 9 années Il y a

    Aucun commentaire n’a été déplacé M. Lavoie… Peut-être faites-vous référence à un autre billet? En me donnant quelques infos (mots-clés, nom de commentateur, etc.), je peux peut-être vous aider à retrouver le billet en question…

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2019 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils