Enquête publique ou pas… Joyeuses Fêtes à tous!

car-enquete-charest-bolduc.jpg
Crédits : cliquez sur l’image pour la caricature originale de Jean Isabelle, militant adéquiste

Le temps des Fêtes est commencé pour moi depuis quelques jours et il va se prolonger bien au-delà du début janvier cette année. Je me souviendrai de l’automne 2010 pendant un bon bout de temps puisque les jours de congé ont été rares. Plusieurs voyages, un nouveau cours universitaire de monté, une panoplie de mandats hors de l’ordinaire et beaucoup d’agrément… Je suis très heureux de revoir les membres de ma famille élargie que j’ai moins vue qu’à l’habitude.

Déjà, les premières soirées de rassemblement montrent que la politique et le sport sont encore des sujets en vogue. Je suis assez étonné du nombre de personnes qui me parlent du choix de M. Charest de ne pas tenir d’enquête publique sur la construction. Il pourrait aussi être question du financement des partis politiques ou de l’octroi des contrats gouvernementaux, mais c’est le secteur de la construction qui semble occuper la pensée de «mon monde»…

Je me suis développé un argumentaire depuis hier, histoire de ne pas être pris de court par les beaux-frères/belles-soeurs, les oncles/tantes et tous ceux qui voudront jaser de ce sujet : je prédis la démission de Jean Charest à titre de premier ministre en 2011!

Je n’ai jamais été un grand partisan de Jean Charest, mais j’ai peine à croire à sa malhonnêteté. Il ne déclenche pas d’enquête parce qu’il sait le «dommage» qu’une telle décision aurait sur son parti qui a encore de bonnes chances de l’emporter dans une élection générale en 2012 ou 2013. Sans lui… je veux dire. Mon analyse est donc qu’il va prendre sur lui de canaliser la grogne des citoyens qui, manifestement, sont convaincus que ça ne tourne pas rond dans «l’industrie de la corruption» (désolé, «construction», mais deux fois M. Charest a commis le lapsus, je peux bien l’essayer moi aussi). Les gens qui font de la politique active savent que le temps des Fêtes est propice aux discussions politiques et si ma famille n’est pas différente des autres, M. Charest risque de passer dans le tordeur!

L’histoire retiendra peut-être que Jean Charest aura été un bon chef pour son parti en lui évitant ce que Paul Martin n’a pu éviter avec la Commission Gomery sur le scandale des commandites pour les libéraux fédéraux : l’opprobre d’un dix-huit mois à gratter le bobo. M. Charest doit se dire que les performances économiques découlant de la «bonne» gestion de son gouvernement pendant la crise que nous venons de traverser pourraient redorer le blason du PLQ et qu’en partant, on passera la Zamboni sur la patinoire libérale pour qu’un nouveau chef patine sur une glace plus reluisante. Lui-même possède plusieurs portes de sortie et avec le temps, il fait le pari que ce dernier geste «d’honneur» pour son parti d’adoption (il est né politiquement sous les conservateurs au fédéral) sera celui dont on se souviendra.

Je vais tester ce raisonnement dans les prochains jours et je reviens avec les réactions.

En attendant, je souhaite le plus beau temps des Fêtes à chaque lecteur de ce blogue!

Tags:
1 Commentaire
  1. Photo du profil de marie-jose
    marie-jose 11 années Il y a

    Tu dois bien te douter que le résultat des commentaires recueillis m’intéressera au plus haut point!
    Tout comme toi, je ne crois pas à la malhonnêteté de Charest, mais je ne suis pas prête à le croire prêt à jouer au sauveur du parti. Je crois plutôt qu’il croit que les choses ont le temps de se tasser d’ici la prochaine élection.
    Entretemps, à toi et aux tiens, de l’amour, des plaisirs et de la joie pour un heureux temps des fêtes!

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2022 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils