Les élèves ont les mains dedans!

C’est la journée des visites en classe à l’événement Clair 2011. C’est une journée d’école «normale» pour les 228 élèves du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska. Enfin, presque normale, puisque les deux cents participants déambulent dans leur classe les yeux ronds et les oreilles grandes ouvertes pour apprendre. Hier soir, c’était la prise de contact entre adultes; aujourd’hui, c’est la vie de classe qui est au menu…
Je reviens à peine du studio de télévision où les élèves apprennent le montage et le travail autour de tout ce qui précède la diffusion à travers ce média encore très important pour les jeunes. Trois élèves de huitième année expliquent à une dizaine d’adultes «comment ça marche». Ils nous disent jusqu’à quel point ce qu’on voit à la télé est le produit d’un gros travail d’édition. Une chose me chicote à voir pitonner les jeunes sur les consoles de mixages. Je demande:

«Combien d’élèves finissants du C@HM savent ce que vous êtes en train de nous montrer, je veux dire, combien de pourcentage de tous les élèves de l’école en sortant d’ici savent que tout ce qu’on voit dans notre téléviseur est la résultante de choix d’images et de son, de montage et que la réalité perçue n’est pas toujours en lien avec la réalité «tournée» par les caméras?»

Le jeune homme qui m’a répondu «80%» m’a un peu surpris. Que tant d’élèves passent par ce désir de comprendre comment se fait la télé, n’est pas banal. Je suis sorti du studio (un réel studio qui ferait l’envie de bien des salles de montage) et j’ai pu valider ce chiffre auprès des intervenants. Il fallait que je m’arrête pour bloguer ça.

L’éducation aux médias ici à Clair commence par le fait de comprendre les mécanismes de production en amont de ce qu’on voit au petit écran. Ça change complètement la perspective, il me semble, de savoir ce qui se passe derrière la caméra. On veut trop souvent éduquer aux médias sans permettre aux enfants de mettre les mains «dans les médias» et on s’étonne qu’ils consomment tout sans se poser de questions.

Clair 2011 commence drôlement fort. Après avoir été nourris intellectuellement par des échanges de grande qualité hier, ce sont les témoignages d’élèves aujourd’hui qui nous sautent au cerveau. Le canal Twitter est «en feu» et notre cerveau est en ébullition.

Et la rencontre ne fait que commencer!

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils