Ludovia 2011 : plusieurs belles trouvailles

Après quatre jours passés à Ludovia 2011, les signets et les notes dans mon ordinateur foisonnent. Voici quelques traces que je veux garder de certaines trouvailles rencontrées au fil des quatre jours.
J’ai appris au colloque scientifique organisé par Culture numérique (label pris en charge par un regroupement de chercheurs), que l’importance de ne pas cantonner les élèves à l’espace d’une classe remontait à l’époque de Phonocrates, le précepteur de Gargantua, « qui effectuait des promenades avec ses élèves ». L’intention derrière ça était de « les confronter avec la complexité du réel»!
Ces citations sont de Éric Sanchez qui présentait une communication comportant dans le titre « Quand les murs de la classe disparaissent… ». Aujourd’hui, certaines de ses « classes de terrain » sont sur Internet. Ainsi, «l’espace de la classe se dilate et ses murs deviennent transparents ». La présentation du professeur Sanchez (Université de Sherbrooke et maître de conférence en disponibilité de l’Institut national de recherche pédagogique de l’École normale de Lyon où il conduit des travaux au sein de l’équipe EducTice) visait à démontrer comment des jeunes « joueurs/apprenants ont pu s’affranchir en partie des distances physiques et sociales pour collaborer et proposer des solutions afin de faire de leur environnement – au sein du jeu Clim@ction – un modèle de développement durable.
Ça rejoint le travail de Nayra Vacaflor qui présentait au même colloque… Dans la même foulée, une citation de Albert-Claude Benhamou touche au rôle des enseignants dans ce nouveau contexte où les informations devant devenir des connaissances sont accessibles de partout, dans et hors de la classe : « L’enseignant d’aujourd’hui est une sorte de maître navigateur… L’homme engagé très activement dans l’initiative Sankoré intervenait dans ce sens à l’occasion d’une table ronde portant en partie sur l’université numérique.
Sur un tout autre sujet, je veux me souvenir de l’importance de préparer soigneusement l’animation d’une table ronde, en particulier quand il y a neuf personnes pressenties pour y intervenir. C’est ce que j’ai eu à gérer juste avant de quitter Ludovia. Ayant eu l’occasion d’échanger par courriel avec tous les participants leur demandant de m’expédier deux idées fortes pouvant se décliner dans autant d’interventions de cinq minutes au maximum, on peut dire que nous nous en sommes très bien sortis…
Enfin, j’ai eu l’occasion de «m’étendre sur le divan» de Thierry Foulkes en compagnie de certains collègues blogueurs. Le prof « des quatre cents coups » a travaillé très fort comme d’habitude pour nous offrir un montage de grande qualité. Je n’aime pas m’entendre avec ce ton que j’ai lorsque je vais en France et que ça fait quatre jours que j’y suis, mais bon… le reportage vidéo lui est de bon ton !

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils