NETendances 2012 : Qui s’intéresse aux jeunes s’intéresse aux médias sociaux !

La publication aujourd’hui d’un bulletin du Céfrio de la collection NETend@nces (Volume 3 – Numéro 1) est importante pour qui essait de caractériser l’utilisation des médias sociaux au Québec. On y apprend que « loin d’être une simple affaire de jeunes », « de plus en plus de parents ou de grands-parents sont présents sur les réseaux sociaux ».

Néanmoins, pour qui s’intéresse aux jeunes spécifiquement, il convient de réaliser qu’ils sont ceux qui relayent ou partagent le plus de contenu par l’intermédiaire des médias sociaux, à la hauteur de 86,4% pour la tranche d’âge des 18-24 ans (76,8% pour les 25-34 ans et 22,4% pour les 65 ans et plus). On comprendra que ce n’est pas banal d’utiliser ainsi des dispositifs de communication puisqu’en plus de s’informer via les médias sociaux, les jeunes deviennent ainsi des éditeurs de contenu, participants de manière plus active au phénomène du marketing viral que n’importe quels autres internautes.

Quand on consulte les données du profil d’utilisateurs des médias sociaux de la page 10 du document, on constate également que les étudiants sont de « meilleurs relayeurs » (80,8%) que les professionnels (57,8%) ou les retraités (26,2%).

En terme de popularité de dispositifs, Facebook et YouTube dominent, mais il convient de mentionner que 15,2% des professionnels et 17,6% des étudiants utilisent Twitter. Je ne crois pas beaucoup au score de 22,6% d’utilisation globale de Google+ qui est probablement le résultat d’une confusion entre « Google » tout court et « Google+ ». D’autres considérations sur les usages valent aussi la peine d’être prises en compte…

« Il est intéressant de constater que si les plus jeunes dominent l’utilisation des médias sociaux, ils ne sont pas en tête pour tous les sites. Ainsi, les internautes de 18 à 24 ans sont significativement plus nombreux à être présents sur Facebook (90,5%), YouTube (87,8%) et Twitter (20,3%), mais ce ne sont pas les plus grands adeptes de LinkedIn, dominé par les internautes de 25 à 54 ans (13,3 %), ni de Foursquare, privilégié par les 25-34 ans (3,1 %). »

Au chapitre des défis et des enjeux, je retiens enfin ce passage du document :

« À l’heure où l’on étudie les voies d’avenir du Web 3.0, force est de constater que toutes les entreprises et organisations n’ont pas encore intégré le 2.0 dans leurs stratégies, ou n’y ont pas suffisamment investi. Les histoires de réussites sont nombreuses, mais les bonnes pratiques encore opaques, qu’il s’agisse de l’art de faire vivre une communauté en ligne ou du traitement de données non structurées. Pourtant, si les adultes les plus âgés ne sont pas encore tous convaincus, ils sont de plus en plus nombreux sur ces sites, et les jeunes de la génération C, quant à eux, pourraient difficilement se passer des réseaux sociaux : aux États-Unis, les 15-24 ans passent en moyenne 67 minutes par semaine à écrire des courriels, 265 minutes à faire du clavardage… et 483 minutes sur les réseaux sociaux. »

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2017 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils