Gouvernement ouvert, plan numérique et éducation

Je blogue aujourd’hui au Huffington Post Québec sur le sujet du gouvernement ouvert en lien avec la Déclaration de Kinshasa qui contient d’excellentes nouvelles pour qui s’intéressent aux stratégies numériques de la Francophonie.

En fin de billet, je formule l’hypothèse qu’une plus grande transparence en matière de gouvernance par la publication massive sur le Web des données sur les dépenses publiques peut permettre un changement de culture dans le service public.

Je venais à peine de publier mon billet que Nadia Seraiocco sur le blogue Triplex de Radio-Canada donnait la parole à Don Tapscott au sujet du fossé numérique pouvant exister dans les systèmes d’éducation au Canada. À la question de ce qu’il faudrait changer en éducation pour prendre efficacement le virage numérique, l’auteur de Wikinomics pense que « c’est tout le système d’éducation qui doit être revu ».

Sur mes fils de nouvelles, je n’avais pas terminé la lecture de l’excellent billet de Nadia que c’est celui de Will Richardson qui a capté mon attention. Au titre percutant de « Mes enfants sont illettrés », l’édublogueur d’expérience affirme ne pas vouloir jeter le blâme sur les enseignants de ses enfants, mais au terme de leur formation académique de premiers niveaux, il considère qu’ils n’ont pas ce qu’il faut en terme de « compétences du 21e siècle en littératie ».

« Right now, in their classrooms, they’re not « designing and sharing information for global communities to meet a variety of purposes. » Nor are they « building relationships with others to solve problems collaboratively and cross-culturally. » And as far as « managing, analyzing and synthesizing multiple streams of information? » Not so much. »

Ces chiffres sur comment les Canadiens intègrent les TIC dans leurs classes peuvent s’avérer intéressants surtout quand on constate que 32% des jeunes entre 14 et 17 ans ont accès à un téléphone multifonctions.

Un peu plus tôt cette semaine, je voyais passer dans l’actualité ce projet en Colombie-Britanique d’utilisation de manuels scolaires produits de façon collaborative sous licences ouvertes et libres. Voici le genre de geste qui va dans le sens de l’appel du pied de Don Tapscott !

Tags:
1 Commentaire
  1. Photo du profil de Stéphane Allaire
    Stéphane Allaire 5 années Il y a

    Transparence de la gouvernance. Sur le principe, je suis d’accord. Mais il ne suffit pas de rendre de l’info disponible. Il faut s’interroger sur sa compréhension et son interprétation. Et surtout, sur sa compréhension et son interprétation… en contexte. À l’ère du paresseux 140 caractères, les risques de faire dire n’importe quoi à n’importe quoi sont exponentiels.

    Will Richardson. Quand les technophiles diminuent le butinage technologique, on peut obtenir des résultats différents de ceux qu’ils rencontrent. En outre, je suis persuadé que les enseignants de eer.qc.ca seraient ravis d’accueillir les enseignants de ses enfants dans leur communauté.

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2018 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils