Gaga, oh là là…

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec dans la section « blogue ».

J’assistais pour une première fois à un spectacle offert par Lady Gaga, ce soir, sur les plaines. Les deux ados derrière moi dans la foule compacte l’avaient déjà vu deux fois dans leur courte vie, avant ce soir. Deux jeunes filles de Boston dont la famille a adopté comme tradition de venir passer la période du Festival d’été de Québec (FEQ) dans notre belle ville, depuis quelques années. « You gonna see a great show, sir » m’ont-elles dit avant que ne commence le concert.

Les gens ont semblé beaucoup apprécié. Et j’ai passé une belle soirée.

J’y suis allé par curiosité, je dois bien l’admettre. L’ampleur des ressources mises à contribution, le personnage extravagant et l’occasion de faire plaisir à ma douce étaient bien suffisant pour que j’accepte de me mêler aux dizaines de milliers de festivaliers qui n’ont pas boudé leur plaisir. Il faut dire que Lady a semblé très émue de ce qu’elle voyait devant elle. Paraît qu’on l’avait bien informée que ce serait spécial. Toutes les grandes vedettes qui viennent sur la scène des plaines se donnent le mot, à ce qu’on dit. Une expérience sans pareil, qu’il faut vivre au moins une fois.

Si ce n’est pas vrai qu’ils se disent ça entre eux, on aime bien le croire à Québec… (Ajout : Isabelle Porter du Devoir en parle au début de sa critique du show de ce soir)

Je ne peux pas vraiment commenter la généreuse performance à laquelle j’ai assisté puisque je ne connais pas le répertoire de Lady Gaga.

Comme plusieurs, j’ai bien entendu Poker Face dans une pub de Loto-Québec. En écoutant l’air de Applause et de Bad Romance ce soir, ça me rappelait vaguement quelque chose.

Reste que je ne suis pas particulièrement amateur du tarataboumboum de ce genre. Je ne méprise pas pour autant cette catégorie d’artistes, ni ne snobe les gens qui adorent, mais tout le fla-fla qui entoure ce type « de bête de scène »… ça ne me dit rien. Dans la même club, il y a Madonna qui multiplie les chorégraphies de danse, les déguisements et les perruques; je ne suis pas plus attiré que ça, malgré que la dame soit très professionnelle, elle aussi. Pourquoi autant d’artifice, si la musique est si bonne?

Ce soir par contre, pendant Born This Way, Lady Gaga n’a pas pu tricher, seule au piano: c’est sa belle voix qu’on a entendu. Et c’était très agréable à entendre.

Je le répète… j’ai passé de très bons moments ce soir à regarder les gens heureux autour de moi, dont ma douce et mes vieux enfants qui dansaient énergiquement.

J’ai aimé, donc… sauf pendant une dizaine de minutes, au début du spectacle où j’ai été franchement distrait.

C’est qu’un message défilant tout en haut des écrans géants n’était pas jojo du tout à lire:

« Petite fille perdue: Sabina Côté, 4 ans, cheveux blonds, vêtements rose. Si trouvée, dirigée vers tente 1er soins »

Quelque chose du genre…

Une petite fille errante sur le site? Quelle horreur! Qui a bien pu amener une aussi jeune enfant dans ce genre d’environnement? Je me suis dit que ce devait être très sérieux, pourtant, puisque le message se devait d’avoir été approuvé par les autorités du FEQ; il était diffusé juste en haut des images de la diva en spectacle…

Il est tout près d’une heure du matin au moment d’écrire ces lignes et pas moyen de savoir ce qui est réellement arrivé. Tout au plus, un journaliste du Soleil a diffusé via son canal Twitter le message que l’agence de sécurité responsable du site (Sécurité Sirois) n’avait pas pris de chance et avait diffusé le message et que le « père ne s’est pas re-manifesté ». Des parents ont-ils chercher une jeune enfant et l’ont retrouvé? Tant mieux si ça s’est bien terminé…

La mienne, ma soirée, elle se termine avec un message du FEQ publié à minuit quarante laissant croire qu’il pourrait s’agir d’un canular. Très bizarre.

J’ai eu la désagréable impression pendant un moment du spectacle d’avoir été le seul avec d’autres représentants des médias présents sur Twitter à me soucier de cette histoire, dans cette grande foule devenue complètement gaga pour l’artiste de la démesure.

J’y reviendrai, si j’apprends quelques chose de nouveau.

Pour le moment, je me dis, oh là là… quelle folle soirée!

Mise à jour du 5 juillet PM : À la direction du FEQ, on me dit qu’un papa aurait bel et bien été à la rencontre des responsables de la sécurité du site pour leur signaler « la disparition » de sa fille de 4 ans. Après un bref conciliabule, il a rapidement été convenu de ne pas prendre de chance et de diffuser l’appel à tous que nous avons vu passer. Par après, le papa n’est pas réapparu, ce qui, dans les circonstances, n’est pas un comportement normal. Quand on retrouve son enfant après un appel de ce genre, on vient dire merci et quand on ne le retrouve pas, on insiste auprès des autorités. Devant l’absence de suivi de la part du papa et devant le fait que les policiers n’ont pas pu avoir de renseignements du papa en question, les gens au FEQ ont mis de côté cette histoire sans véritablement pouvoir la qualifier. Les gens aux communications et à la direction semblent s’être fait poser plusieurs questions sur ce sujet aujourd’hui. On a ajouté dans la conversation avec le FEQ qu’on s’interrogeait aussi sur la présence d’un enfant aussi jeune que 4 ans sur le site des plaines vers 22h, un soir où s’annonçait une foule record. À méditer…

Mise à jour du 6 juillet PM : Paris Match était au concert de Lady Gaga à Québec… Mémorable !

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils