La foi Nordiques

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section « blogue ».

L’amour est aveugle, c’est bien connu. À la lecture de certains chroniqueurs du Journal qui cassent du sucre sur le dos de notre chauvinisme légendaire, j’ai l’impression qu’ils connaissent mal le code de Québec

D’abord mon collègue Claude Villeneuve, qui nous demande d’en revenir.

Pourquoi ?

À Québec, on aime «détester Montréal» pour le fun de se rappeler l’intensité de la rivalité qui a fait le bonheur de tous pendant plusieurs années. Même des gens de Montréal… en passant.

Albert Ladouceur a trouvé les mots justes pour répondre à mon copain Claude: «Pour le hockey, tu as manqué sensiblement plus de 70 ans. Je te recommande le livre de Phillipe Cantin, Le Colisée contre le Forum. Ça fait partie de la culture et c’est davantage qu’un loisir…»

Un «bon gars de Québec» sait que ça fait partie du folklore que de suspecter «tu dois être de Montréal!», au moindre désaccord avec ce que la «Nordiques Nation» pense.

Détester Montréal, ça ne vient pas en option avec aimer les Nordiques, c’est fourni avec !

Les gens qui vivent à Québec qui l’ignorent sont mieux de s’habituer… Les derniers propos de Gary Bettman qui a pour la première fois VRAIMENT évoqué la possibilité d’une expansion dans l’Est, vont finir de transformer les colombes en faucons. (Ajout: Michel Hébert a son opinion sur le sujet)

Prenez maintenant Myriam Ségal (une autre qui connait bien le chemin du Parc des Laurentides entre Québec et Saguenay) qui affirme que «le fanatisme et la frustration obscurcissent le jugement et la réflexion».

Voyons donc…

Pas besoin de nous menacer, on va le remplir le nouvel aréna, même si la programmation des trois premières semaines du nouveau Centre Vidéotron n’a pas vraiment enthousiasmé tout le monde.

En quelques minutes mercredi dernier, tous les billets disponibles pour les deux concerts de Metallica ont trouvé preneurs. On est comme ça, que voulez-vous…

On n’a pas aimé apprendre que les joueurs du Canadien soient (avec ceux des Penguins) les premiers de la LNH à patiner sur la glace du Centre Vidéotron (certains ne le digèrent pas encore), mais le «building» va être plein tout de même le 28 septembre au soir.

On les déteste tellement…

Il faut entendre le cri du coeur de Michel Bergeron pour se convaincre de l’ardeur de nos convictions. Constatant le véritable succès du hockey de la Ligue Nationale dans les petits marchés, il est lui aussi contaminé pour toujours par la foi Nordiques. Je le soupçonne même de détester encore – en secret – Montréal.

La première visite des membres de Première Place au Centre Vidéotron a impressionné tous ceux qui l’ont vécue vendredi.

Mme Ségal que j’aime bien peut être rassurée.

Je prédis d’ailleurs que la foi Nordiques va ramener le Gala Triomphe, malencontreusement annulé, récemment. On rapporte que Jacques Tanguay y travaille déjà

À mon avis, tant que les Nordiques n’auront pas joué leur premier match au Centre Vidéotron, la foi Nordiques va déplacer des montagnes.

Même les premières défaites sur la patinoire ne l’endommageront pas.

Vous ne vous souvenez pas?

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2017 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils