On a bien fêté la République, avec nos cousins…

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section « blogue ».

La fête nationale française du 14 juillet était bien inscrite au calendrier du Festival d’été de Québec. En plus du très attendu spectacle de Patrick Bruel sur les plaines, le Consulat général de France à Québec n’a rien ménagé pour faire de l’événement un des moments forts de l’été…

La journée a bien commencé par la visite des nouvelles installations du Consulat. L’annonce de la vente de la Maison Kent en décembre 2014 avait rendu nécessaire le déménagement des activités consulaires et le choix du 11ème étage du 500 Grande Allée Est semble avoir été motivé par les bonnes conditions financières d’un loyer qui «correspond au coût des charges actuelles», affirme avec empressement le consul adjoint Yann Deret.

Sans doute que la vue imprenable sur la cité – à 360 degrés – a fortement teinté les délibérations, au moment de finaliser l’entente pour un nouveau site.

Des collègues du blogue d’informations diplomatiques, politiques et parlementaires des Français d’Amérique du nord (Soir Américain) étaient aussi sur place et expliquent en détails – et en photos – que le Consulat prend ainsi beaucoup de hauteur.

Une soirée à la hauteur des ambitions
Avant le bal du 14 juillet 2015, une réception avait été organisée au rez-de-chaussée de l’édifice qui accueillera «le consulat du 21e siècle».

À partir de 17h30, nous avons pu offrir nos meilleurs voeux au Consul général M. Nicolas Chibaeff et à toute son équipe. Les 1 200 convives (aux 600 personnes présentes pour la réception, s’ajoutaient les 600 autres personnes s’étant procurées un billet pour la soirée de bal) ont été choyés par l’accueil et le bon vin français. La Marseillaise a été entonnée avec coeur par tous les invités… peu après l’allocution de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie Christine St-Pierre et de celle de Monsieur le Consul général.

Ce fut pour moi l’occasion d’échanger avec plusieurs citoyens Français présents en sol québécois, par affaires ou en visite. La bonne humeur était au rendez-vous puisque les relations entre Français et Québécois sont dynamisées par plusieurs projets communs.

Inutile de mentionner que pour plusieurs, la fête a culminé par le spectacle de Patrick Bruel, chaleureusement accueilli pour la circonstance. L’intéressante critique de la prestation de celui qui a remporté le prix Miroir de la Renommée du Festival d’été faite par Sylvain Cormier du Devoir témoigne du plaisir de Bruel qui avait «attendu longtemps ce moment». Le texte évoque aussi l’excellente prestation de Ariane Moffatt qui avait auparavant ouvert la soirée.

Place aux Stones
Les gens viennent de partout (du Japon, de la Guadeloupe, de l’Australie, et j’en passe…) et font déjà la file pour voir les «bad boys» qui se présenteront ce soir sur les plaines dans un spectacle qui pourrait peut-être faire l’histoire. On parle de la fin de la tournée Zip Code et on se demande si celle-ci sera la dernière des légendaires Rolling Stones.

Le Festival d’été se prépare à une grosse soirée, après une autre et une autre… cela sans compter que nous n’en sommes qu’au jour 7.

Vive la France et vive Patrick Bruel qui a décidé de rester à Québec ce soir pour voir Mick Jagger et sa bande !

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2018 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils