Les députés PLQ de la région de Québec sont sur les nerfs

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section du blogue des «spin doctors».

Ils sont neuf députés du PLQ sur onze circonscriptions dans la grande région de Québec. J’aimerais être un petit oiseau pour entendre leur point de vue lundi soir au caucus spécial sur la crise que traverse le Parti libéral que dirige Philippe Couillard.

On fait grand état des difficultés que connait le PLQ depuis janvier et on entend dire qu’une des répliques favorites des apparatchiks pour rassurer tout le monde est «qu’on mène encore dans les sondages».

Lundi soir pendant le souper entre élus «pour discuter de politique», cet argument ne pourra pas servir auprès des neuf élus libéraux de la région. Le sondage Léger du mois de mars évoquait un écart de dix points au profit de la CAQ et il vient d’être confirmé par le CROP qui fait état d’une avance de cinq points pour la Coalition avenir Québec à Québec et aux environs.

Il faut aussi préciser que dans Charlesbourg, Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Chauveau, Montmorency, Portneuf et Vanier-Les Rivières, le précédent député n’était pas libéral. Ajoutons à cela qu’à l’élection du 4 septembre 2012, les majorités libérales dans Jean-Lesage et Louis-Hébert étaient inconfortables (651 pour André Drolet et 2 092 pour Sam Hamad).

Pour huit des neuf députés libéraux, la réélection de 2018 est loin d’être assurée si on tient compte des péripéties entourant l’affaire Sam Hamad.

Il suffit d’écouter un tant soit peu les radios de Québec qui s’étaient rangées derrière le PLQ en 2014 pour sentir que la soupe devient de plus en plus chaude. Beaucoup d’eau peut encore couler sous les ponts d’ici le 1er octobre 2018, mais la tendance lourde ne favorise pas les François Blais, Caroline Simard, Véronyque Tremblay, André Drolet, Raymond Bernier, Michel Matte et Patrick Huot qui auraient bien des raisons au caucus libéral extraordinaire de lundi soir de laisser exprimer de la frustration.

François Blais le premier avait dû convaincre le caucus avant de se présenter devant l’assemblée des commissaires d’école l’an dernier pour leur dire que les élections scolaires c’était terminé. Il a l’air de quoi maintenant ?

Je pense à Véronyque Tremblay et Michel Matte sous pression avec le dossier du registre des armes à feu qui les contraint à voter selon la ligne du parti.

J’imagine facilement ce que Patrick Huot bien au fait de l’importance de l’innovation numérique se fait dire à propos de la manière dont son gouvernement traite le dossier de UBERx.

Lors de l’audition récente de la sous-ministre Dominique Savoie en commission de l’administration publique, on a bien senti le ras-le-bol de André Drolet. Par la justesse de ses questions, il avait bien plus l’air d’un député de l’opposition que d’un député ministériel…

Tout le groupe de députés PLQ de la région voudrait bien jouer aux bons soldats, mais ils constatent par leur présence sur le terrain que le tapis leur glisse sous les pieds sans qu’ils puissent réellement s’affirmer.

Pas étonnant dans ces circonstances qu’à ce moment-ci, ils exigent des changements.

La région de la Capitale-Nationale est un écosystème politique différent de plusieurs endroits au Québec où les libéraux partent gagnants quoi qu’il advienne de la cote de popularité du gouvernement.

Denis Lessard demandait dans une récente chronique « si les mutins d’opérette auront le courage d’égratigner, visière levée, l’alter ego du premier ministre ». Je ne sais pas si les députés de la région hausseront le ton devant leur chef, mais chose certaine, ils sont les mieux placés pour exiger des comptes.

Si la tendance des derniers mois se poursuit, plusieurs d’entre-eux devront se trouver un nouveau boulot à l’automne 2018. Sous pression, personne au PLQ ne peut leur reprocher de défendre leur poste dans une région qui compte des électeurs aux humeurs changeantes…

Le Manoir Montmorency à Québec pourrait être lundi soir le théâtre de récriminations bien légitimes de députés qui ont de nombreux motifs pour s’inquiéter !

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils