L’orphelin politique Paul St-Pierre-Plamondon ne l’est plus

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section du blogue des «spin doctors».

Un cinquième candidat se lancera vendredi matin dans la course à la succession de Pierre Karl Péladeau. Il s’agit de l’auteur du livre Les Orphelins politiques Paul St-Pierre Plamondon.

Proche de Marie-France Bazzo, c’est elle-même qui a lancé la rumeur hier soir…

Le Devoir a écrit sur le sujet ce matin et on a obtenu la confirmation par l’entremise d’un «retweet» du principal concerné voici quelques minutes…

Voici donc un « orphelin politique » qui se serait trouvé tout à coup une paternité avec le PQ

Très hâte de lire son argumentaire…

N.B. En complément de ce billet… « 6 choses à savoir sur le nouveau candidat à la chefferie du PQ ».

Tags:
1 Commentaire
  1. Photo du profil de Denis Mercier
    Denis Mercier 5 années Il y a

    Moi je vois aussi un jeune homme qui veut se trouver une job de député au minimum. Et je lis des déclarations qui relèvent de l’arrogance qu’on ne peut avoir qu’à cet âge-là, comme :

    « je crois que si on se fie à leur intelligence, la bonne réponse (à la question référendaire…) va venir un jour. »

    En d’autres mots, il a jugé de ce qu’était la bonne réponse et attends que le reste du monde soit rendu à son niveau de compréhension.

    J’ai été un peu voir avec google qui c’était ce gars et il y a une entrevue à radio-canada qui date de quelques années, on était dans le conflit étudiant desquels il est l’avocat et il parle des frais de santé :

    « On va devoir imposer des limites quant à la qualité des services (en santé) » et pressé de dire sur quoi il couperait, il ne parle même pas des salaires des médecins, c’est bel et bien sur les usagers qu’il veut imposer des coupures, peut-être un bain par mois…

    Imaginez-le au pouvoir maintenant ! La jeunesse ne va pas sans une sorte d’inconscience.

    Je pense que par cette inconscience, il va nuire plus au PQ qu’il va l’aider. Il a un bon point sur l’abandon de la charte des valeurs mais Cloutier avait ce genre de discours avant lui et il l’a laissé tomber peut-être parce que le seul chemin pour le PQ est le nationalisme ethnique.

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2020 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils