Des réseaux sous le sapin

Cela doit bien faire quinze ans que je suis devant mon clavier aux abords du temps des Fêtes, motivé par l’envie d’objectiver mon année professionnelle. Quinze bilans annuels. Quinze textes pour regarder ce qui a été important dans les douze derniers mois précédents.

J’écris celui-ci en me servant du prisme des quatre conseils d’administration sur lesquels je siège, qui représentent autant de réseaux qui m’ont fait vivre des aventures extraordinaires pendant toute l’année 2017.

L’Institut de gouvernance numérique (IGN)
De Connexion 2017 en passant par Des idées pour la recherche? et de nombreux autres projets dans les secteurs de la construction, de l’éducation et du développement économique régional, les projets structurants n’ont pas manqué.

Certes, la stratégie numérique du Québec qui vient d’être annoncée ne s’est pas concrétisée comme le groupe des “13 étonnés” (à l’origine de la fondation de l’IGN) le prévoyait, mais peut-être, la création du Conseil du numérique pourrait nous permettre de se remonter le moral. Nous l’avions demandé voilà cinq ans (même Sylvain Carle n’y croyait plus). Il n’en demeure pas moins que nous restons sur notre appétit face au grand besoin de multiplier l’impact des initiatives numériques, en attendant de pouvoir espérer ressembler un peu à l’Estonie, même si on ne peut pas – comme eux – repartir à zéro. Si on pouvait, par contre, insuffler à ceux qui nous gouvernent 10% de l’ambition de ce gouvernement…

En tant qu’organisation, l’IGN a beaucoup progressé en 2017. Mes camarades ont inspiré plusieurs organisations autant par leurs plaidoyers que par leurs actions pour une gouvernance plus ouverte; les projets qui s’annoncent sont plus nombreux que jamais en 2018. Le meilleur est à venir.

L’Institut des troubles d’apprentissage (ITA)
Le soutien du gouvernement du Québec et d’une des fondations les plus actives dans l’aide aux enfants a concrétisé des années d’efforts de ceux qui croient que l’égalité des chances des personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage est possible.

J’ai vu des solidarités se construire. J’ai vu des gens de passion expliquer, écouter et surtout, y croire.

La mission de l’ITA n’a jamais été en meilleure posture pour se concrétiser.

J’ai éprouvé beaucoup de plaisir et de satisfaction à travailler avec le personnel et les membres du conseil d’administration de l’ITA en 2017 pour que nous ayons enfin les moyens de nos ambitions. Je souhaite en 2018 que nous puissions repousser les limites de ceux qui vivent des difficultés à apprendre.

Idée éducation entrepreneuriale
On peut vraiment dire que l’éducation entrepreneuriale a connu en 2017 l’une de ses meilleures années. Ici encore, les efforts concertés d’une multitude de personnes ont agi de manière à ce que le gouvernement du Québec reconnaissent la solidité des programmes en éducation entrepreneuriale.

Chez Idée, c’est un jalon important qui a été franchi, mais il y a encore beaucoup à faire pour que l’école communautaire entrepreneuriale réponde encore davantage aux besoins éducatifs des élèves.

On n’a pas idée des efforts qui ont été requis pour convaincre les autorités de reconnaître la valeur des ECE dans le monde. Encore ici, je me considère privilégié de pouvoir construire et servir avec des gens de grande qualité qui ne comptent pas leur temps pour offrir «une voie éducative moderne, inclusive, responsable et humaniste».

Les bases sont solides et j’espère pouvoir contribuer avec autant d’ardeur pour les prochains défis qui se dressent devant nous.

La Coalition avenir Québec (CAQ)
Le projet politique de la CAQ est porté par des hommes et des femmes qui sont passés.es par toute la gamme des émotions en 2017.

Si la victoire dans l’élection partielle de Louis-Hébert a représenté un haut fait d’arme, il nous faut mesurer l’ampleur de ce qui reste à accomplir pour mériter pleinement la confiance de tous les Québécois. Les neuf mois et demi qui nous séparent des élections générales de 2018 seront très chargés. C’est un lieu commun que d’écrire «qu’il n’y en aura pas de facile».

Je côtoie dans la formation politique dirigée par François Legault des gens engagés. Avec le nombre de nos militants qui augmente à grande vitesse, il y a aussi le poids de nos responsabilités. La cohésion et la persévérance dans l’effort deviennent des valeurs cardinales pour les prochaines semaines.

J’ai beaucoup appris de la politique dans la dernière année. Je me sens prêt à passer à une autre étape.

Après le repos du temps des Fêtes, viendra l’engagement plus concret. Ce que nous préparons depuis des mois prendra tout son sens. J’ai hâte!

* * * * * * * *

Ma vie professionnelle ne s’est pas limitée aux évènements qui ont entouré mon engagement dans ces quatre organisations de très haute qualité, mais j’ai voulu me concentrer sur elles parce que je veux les remercier profondément pour les merveilleuses rencontres qu’elles ont favorisées. Vraiment.

Si j’ai reçu beaucoup en 2017, c’est que mon réseau s’est enrichie de liens forts avec des personnes de grande valeur qui m’ont beaucoup appris. Les collègues des trois premières organisations ci-haut acceptent mon militantisme dans la quatrième et je les remercie humblement, d’autant que nous provenons d’horizon divers et de familles politiques différentes.

Sous le sapin, je vous vois.

Vous êtes ce qui m’est arrivé de mieux.

C’est avec vous que je veux me projeter pour les mois qui viennent.

Joyeuses Fêtes à tous!

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2018 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils