Nathalie Petrowski, Josée Legault et cette «culture des blogues où plus rien ne peut rester privé»

La discussion autour d’une mort annoncée (celle de Lhasa de Sela) entre les journalistes Claude André, Nathalie Petrowski et Josée Legault n’a pas atteint un très haut niveau «intellectuel» vendredi dernier. Je ne sais pas quelle intention avait l’équipe de Christiane Charette en poursuivant à la radio la confrontation entreprise dans la chronique de Mme Petrowski se poursuivant chez celui qui avait été le premier à annoncer sur Facebook la terrible nouvelle du décès de celle qui était son amie. Le moment de radio n’avait rien de très glorieux.
La conversation dure un peu plus de onze minutes. Si Claude André débute sur un très mauvais ton (il s’en est excusé par la suite), il se retrouve rapidement au banc des accusés en compagnie de tous les internautes, adeptes de cette «culture des blogues», où «plus rien ne peut rester privé». Il faut dire que j’étais plutôt d’accord avec la fin de la chronique de Mme Petrowski parue mercredi dernier:

«Un jour, il faudra que ceux qui tiennent des blogues et qui y déversent le contenu complet de leur vie et de celle des autres se posent des questions sur leur éthique personnelle si tant est qu’elle existe. En attendant, une belle et mystérieuse étoile s’est éteinte. Qu’elle repose en paix dans la nuit.»

J’avais probablement mal interprété «l’ouverture» de Mme Petrowski, parce qu’à l’écoute de la radio, il semblait clair et net que toute LA CULTURE des blogues est à jeter au même panier.

M. André a eu beau essayer de se défendre d’être «le porte-parole des blogueurs», rien n’y fit. Même Josée Legault, a conclu sur cette belle tirade: «Le sort de l’humanité ne dépend pas de l’expression de vos émotions», s’adressant à tous les blogueurs qui «s’épanchent» sur le Web.

Le blogue, «une culture».

L’annonce du décès ayant d’abord été faite sur Facebook, puis relayée sur Twitter, j’imagine que Mme Petrowski voulait surtout viser «Internet» tout entier, là où règne le «je-me-moi» (cette dernière est de Mme Legault).

Cette «position» est probablement le reflet de ce que plusieurs commentateurs et professionnels des communications pensent des nouveaux moyens qui permettent à n’importe qui de pouvoir diffuser du contenu sur le Web sans intermédiaire et sans connaître les langages de programmation informatique. Certains enseignants et bien d’autres types de citoyens sont aussi membres du club des critiques de la «culture des blogues» qui sévit un peu partout. On ne peut pas nier que certains blogueurs se la jouent facile (et ne font pas preuve de beaucoup d’éthique) tout comme certains communicateurs (journalistes ou pas) d’ailleurs. Je ne répéterai pas l’analogie de l’outil qu’est un marteau (ce dernier peut servir à démolir et à construire et c’est celui qui le tient qui est le responsable des bons et mauvais usages), mais à force de confondre «culture numérique» et «outils de communication» ou «mode d’expression», on sème beaucoup de confusion et on n’aide personne à se retrouver.

Je suis blogueur. Normal que cette conversation, je ne l’ai pas trouvée bien drôle. Je suis «en conflit d’intérêts», c’est sûr. En plus d’oeuvrer dans «le business» des nouvelles technologies, je vais jusqu’à croire qu’ils peuvent devenir de puissants leviers pour apprendre. Je ne suis probablement pas le mieux placé du point de vue de l’objectivité pour demander à des pros des médias du type des Mesdames Legault et Petrowski de cesser de confondre un domaine (la communication par le Web) qu’ils ne comprennent pas – manifestement – avec des comportements qui poseraient problèmes dans n’importe quel contexte de communication. Je ne veux pas dire que je suis de ceux qui blâment M. André dans la foulée des événements consécutifs au décès de Lhasa de Sela, mais je conçois bien qu’on puisse tenir une position critique dans le cadre d’une information obtenue en tant qu’ami ou membre de la famille et non, de journaliste ou de simple citoyen disposant d’un outil pour publier du contenu comme le sont les blogues ou les «réseaux sociaux». Pas nécessaire de jeter le bébé avec l’eau du bain… ce que font trop de personnes munies d’une chaire traditionnelle débordante des gros pouvoirs d’influence d’avant, du moins, du temps où c’était l’équivalent d’un monopole.

Les gens qui veulent s’exprimer en public disposent maintenant des moyens de leurs ambitions. C’est parfois un avantage. Ça pose aussi, trop souvent, de gros problèmes. L’éducation et la formation à de nouvelles responsabilités qui viennent avec les outils d’un Internet devenu plus participatif est à faire.

Si au moins, les attaques contre le manque de retenue ou le culte du «je me moi» étaient venues de gens portant moins flanc aux interventions polémiques et au «moi-je-pense-que» que Nathalie Petrowski…

Sur Twitter, cette après-midi, nous étions quelques commentateurs à s’être attribué «l’odieux» privilège de discuter du comportement des journalistes chez Mme Charette. C’est public, mais il faut chercher un peu parce qu’on a manqué à notre «devoir» de mettre une «étiquette» («hashtag») à nos gazouillis. Aucun problème à assumer ce qu’on a «produit» comme critique à cette discussion de bas étage; c’était «exaspérant», «insupportable» et «déplacé».

«L’analyse de l’atmosphère dans les blogues», ce n’est pas le vendredi matin dans la première heure de l’émission de Christiane Charette qu’on risque de la trouver. Et dire que Josée Legault tient elle-même un blogue. C’est vrai… elle fait dans l’analyse politique Madame Legault. C’est un sujet sérieux ça l’analyse politique… Ça ne participe sûrement pas à la fameuse «culture des blogues»!

Mise à jour du 13 janvier: Par souci d’intégrité, j’ai averti par courriel les trois «protagonistes» de l’existence de ce billet. Mme Petrowski et M. André m’ont contacté. Généreuses et positives réactions des deux journalistes qui ne se sont pas limités à un «accusé de réception». Claude André me rappelle que le décès de M. Pierre Falardeau a d’abord été
annoncé sur Facebook et que celui de Mano Solo le fut, aussi, sur son site, par sa mère.

Tags:
9 Commentaires
  1. Photo du profil de MathieuChartier
    MathieuChartier 12 années Il y a

    Je fais un lien direct avec les propos de Zuckerberg qui dit « The Age of Privacy is Over » qu’on soit d’accord ou non avec lui.
    Le langage des blogues (culture internet) ce n’est pas celui de l’insulte, mais bien celui du temps réel. Pas préparé, pas formaté, humain et spontané.
    J’observe également une tendance comme quoi faire suivre une information a maintenant plus de valeur que l’information elle-même. Il y a tellement de gens qui veulent « sharer » en #2010.

  2. Photo du profil de Jeff-TVQC
    Jeff-TVQC 12 années Il y a

    Beau festival de chauvinisme et de vanité de la part de ces deux femmes!! Incroyable ce que l’ignorance technologique peut faire dire et croire !!
    En effet, c’est très agressant comme entrevue. Pauvre Claude André pris à parti par ces deux picosseuses.
    Ce qui est d’autant plus absurde, les deux journalistEs parlent de faire attention, d’être plus éthique… Ce qu’elles ne sont pas capables de faire elles-mêmes. Cordonnier mal chaussé. Faites ce que je dis pas ce que je fais.

  3. Photo du profil de NicolasRoberge
    NicolasRoberge 12 années Il y a

    Comme j’avais écrit en commentaire sur le blogue de Claude André, c’est tout à fait normal de partager sa peine avec les moyens avec lesquels on dispose.
    J’ai l’impression que cette retenue dont elles parlent va à l’encontre de la nature humaine. Quand un être humain a un chagrin, il me semble que la première réaction c’est de le partager. C’est un poids qui nous est enlevé sur les épaules.
    Je crois qu’on fait fausse route en exigeant des barèmes de retenue journalistique à tous les citoyens qui publient sur le web. Je crois plutôt qu’on devrait s’y faire que l’information personnelle et sensible va circuler plus rapidement qu’auparavant. De toute façon, un secret se termine aussitôt qu’on le confie à une première personne. Ça l’a toujours été ainsi.

  4. Photo du profil de Valerie
    Valerie 12 années Il y a

    «de toute façon, un secret se termine aussitôt qu’on le confie à une première personne. Ça a toujours été ainsi.»
    J’aime bien la manière dont Nicolas termine son commentaire. À mon avis, c’est à cette idée qu’on devrait recommencer à éduquer les internautes et le public en général. La discrétion est une vertu qui va probablement prendre de la valeur ; )

  5. Photo du profil de Jeff-TVQC
    Jeff-TVQC 12 années Il y a

    Les émetteurs d’opinions officiels s’aperçoivent qu’ils n’ont plus le monopole et ça les choque et leur fait peur à la fois.

  6. Photo du profil de LucPapineau
    LucPapineau 12 années Il y a

    Si les blogueurs devraient avoir une éthique, les gens des médias en ont déjà une à respecter et elle comprend le fait de s’informer sur un sujet adéquatement avant de se livrer à une charge à fond de train.

  7. Photo du profil de VeroniqueMalefant
    VeroniqueMalefant 12 années Il y a

    Je suis assez d’accord avec Mario Asselin. Le débat ne va pas très loin entre les deux journalistes. Dommage car les questions posées sur l’éthique et l’Internet sont cependant intéressantes et importantes. Je me demande en fait jusqu’à quel point Nathalie Petroswki et Christiane Charette se promènent sur la toile.
    Je suis certaine d’une chose : heureusement que les médias sociaux existent ! Ils font partager, échanger de façon souvent très efficaces des idées, des informations, des connaissances, et des projets. Ils vont bien au delà de nos frontières, de notre chez nous. On ne parle pas du Je mais du Nous.
    Il suffit d’ouvrir les yeux.

  8. Photo du profil de LucPapineau
    LucPapineau 12 années Il y a

    Et même deux «je» qui échangent, ça fait souvent un «nous».
    Tandis qu’il n’y a pas nécessairement beaucoup de rétroaction dans une émission de radio…

  9. Photo du profil de LucPapineau
    LucPapineau 12 années Il y a

    Conversation sur le même sujet mais dans une tout autre perspective à l’émission de Paul Houde (98,5 FM). Vous risquez d’aimer.

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2022 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils