Le Festival d’été de Québec 2010 de plus en plus numérique

LP_Bracelet_feq.jpg

N.B. On pourra lire ici, d’autres billets sur mon Festival d’été de Québec (édition 2010).

D’année en année au Festival d’été de Québec, on sent davantage la présence du numérique. Autant pour contrôler l’entrée des spectateurs sur les sites des spectacles que pour la promotion et le rayonnement du Festival, plusieurs technologies sont mises à profit.

Bracelet avec puce RFID intégrée
Le laissez-passer lumineux Hydro-Québec fait déjà la marque de commerce de l’événement de Québec depuis plusieurs années. Dans les spectacles présentés à l’extérieur, les artistes en ont plein la vue. Le bracelet avec puce RFID (Radio-Frequency Identification) intégrée, obligatoire pour avoir accès aux sites est nouveau de cette année. Pas étonnant que l’arrivée de cet outil de contrôle coïncide avec des ventes records qui font en sorte de certains spectacles sont présentés à guichets fermés.

Application iPhone
Développée par Exact Modus, «l’appli» pour iPhone, iPod Touch et iPad du Festival est disponible pour une première année. Le grand avantage de cette application est de pouvoir consulter la programmation et de vérifier l’endroit des prestations facilement. L’intégration avec Twitter est assez bien réussie, permettant de gazouiller à partir de la section d’un spectacle présélectionné, le «hashtag» #FEQmobile et celui de l’artiste s’ajoutent automatiquement à votre tweet. J’ai déploré au lendemain de mon premier essai le fait que le «hashtag» #FEQ (utilisé en dehors de l’appli) n’ait pas été privilégié, ce qui fait en sorte que vos tweets en provenance de l’application ne font pas partie du fil de discussion Twitter #FEQ. Comme il y a bien peu d’utilisateurs du #FEQmobile et que le fil #FEQ n’est pas encore une autoroute très fréquentée, il me semble que c’est prématuré de diviser ainsi la communauté des utilisateurs qui souhaitent échanger de cette façon. Si on tient absolument au canal mobile, on pourrait au moins en diminuer le nombre de caractères et ajouter le canal principal (ce qui donnerait #FEQ #FEQmob et le # du spectacle); chez Exact Modus, on m’a répondu que c’est ce qu’on envisageait «pour le futur». Autre détail… s’aurait été bien de pouvoir retrouver une passerelle vers la section du site Web «qui permet de gérer notre horaire du Festival». Du travail pour l’année prochaine. En attendant, on peut consulter cette vidéo présentant l’application…

Parlant de Twitter
On a mis de côté la pratique de l’année dernière qui consistait à publier certains gazouillis sur la marquise en haut de l’écran géant et sur certains panneaux d’affichage sur les sites du Festival. Je profiterai de ma présence au Tweetup Québec de cet après-midi (pendant les tests de son du spectacle de ce soir) pour poser quelques questions sur ce sujet. Je suis plutôt favorable avec le fait de ne pas reconduire cette initiative, mais je crois tout de même qu’on devrait afficher quelque part les contributions au canal #FEQ. Il me semble que Twitter peut faire beaucoup pour la promotion du Festival et le développement du sentiment d’appartenance. L’utilisation combinée du canal Twitter et de Facebook me paraît être heureuse d’un point de vue «communication». Par exemple, vendredi, il y a eu quelques heures de confusion sur la type de bouteille d’eau toléré sur les Plaines en lien avec l’auditoire «Métal» (Iron Maiden oblige) du soir. La discussion Facebook a permis à plusieurs de s’exprimer et un message Twitter a permis de ne pas voir «la baloune» gonfler pour rien. Bravo à ceux qui gèrent ces espaces d’échanges Web.

Les blogueurs officiels
Six blogueurs «officiels» contribuent généreusement à alimenter le blogue du Festival. Bonne idée. En préambule des billets de ma catégorie Festival d’été de Québec 2010, j’ai déjà commenté brièvement l’initiative. Il me semble qu’il aurait été préférable «d’accréditer» un plus grand nombre de blogueurs et de les laisser publier à même leur blogue pour profiter du lectorat (et des fils de nouvelles) de chacun. Quitte à agréger dans une section du blogue officiel certains billets ou tout le contenu… on tirerait de bien meilleurs résultats de cet investissement qui ne coûterait à peu près rien au Festival et qui rapporterait beaucoup!

Et j’en passe…
Ce billet est bien incomplet, car il y aurait davantage à écrire sur le lien entre le numérique et le Festival. La contribution de ZAP Québec, la technologie utilisée pour les spectacles eux-mêmes et bien d’autres éléments pourraient démontrer que l’édition 2010 est plus numérique que jamais. Mieux hier, moins que demain!

Mise à jour d’après Tweetup Québec: Vérification faite, les «blogueur officiels» publient également leur billets sur leur blogue personnel, ce qui fait en sorte que le FEQ bénéficie du lectorat habituel des blogueurs. Reste la limite de six qui semble être une contrainte liée au nombre d’accréditations dont disposait les responsables. Aussi, on m’a raconté que le choix de ne pas reconduire l’affichage des tweets venait du commanditaire Bell qui préférait «investir» dans d’autres initiatives. Enfin, la discussion avec le concepteur de l’appli iPhone du FEQ m’a permis d’en apprendre un peu plus sur le contexte entourant, en amont, le développement du dispositif. Je suis rassuré sur la qualité de l’écoute, mais il est évident que pour cette année, on devra vivre avec l’appli actuel. C’est un bon début, il faut l’écrire et le dire…

Mise à jour du 12 juillet: Sur le blogue «Blogosphère» de la famille «Branchez-vous», Josianne Massé reprend une partie de mon argumentation au sujet des «blogueurs officiels» et m’offre l’occasion (dans un commentaire en suivi du billet) de préciser ma pensée…

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2019 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils