Les nouvelles technologies abrutissent-elles les jeunes?

Cette question sera débattue demain soir à Télé-Québec par Mathieu Dugal, Samuelle Ducrocq-Henry, France Paradis et Jici Lauzon. Ça se passera à l’émission «Il va y avoir du sport».

Mise à jour du dimanche 4 mars : Suite aux premières diffusions de l’émission (il y en aura une autre mercredi à minuit), je constate que le débat a été beaucoup plus animé que je ne l’aurais cru. Je dois dire avant de commenter que j’ai été en contact avec Mathieu Dugal avant l’enregistrement (échange de courriels et une petite discussion) ce qui fait de moi un observateur ayant un fort parti pris. Réglons tout de suite une chose, Mathieu était vraiment bon et tout le mérite lui revient. J’ai beaucoup apprécié son sens de la répartie et sa capacité à livrer sa pensée succinctement et avec beaucoup de «punch». «La technologie vient de nous», «elle est au coeur de nos vies », «le langage est lui aussi une abstraction», etc. Plusieurs moments forts du débat ont eu lieu lorsque Jici et Mathieu «s’affrontaient». Beaucoup d’interventions des deux côtés qui faisaient «déjà entendu», mais les tenants de la position du «oui» [elles abrutissent] ont marqué des points lorsqu’ils ont demandé de ne pas réduire leurs arguments à la peur des technos. Mathieu et Mme la prof en multimédia en sont restés là. Ils ont manqué un peu d’écoute. Ils auraient pu relancer sur ce que cette affirmation «ouvrait» comme porte. On ne le saura pas… De plus, je suis obligé d’admettre que parfois, la technologie permet à des gens qui sont loins de mieux communiquer, mais éloigne aussi les personnes qui sont tout près les unes des autres. C’est un piège qui existe et Jici avait raison d’insister sur cet aspect peu vertueux des usages en matière de nouvelle technologie.

Au moment où j’écrivais ce texte samedi matin, Pierre Lachance réagissait lui aussi au débat. Je ne répéterai pas mon propos chez lui suite à son malaise, mais je dirai tout de même que je pense exactement le contraire de Jici sur l’importance de complètement fermer l’école aux influences extérieures.

La meilleure façon de faillir en éducation est de transformer la classe en un lieu clos. Je comprends qu’on veuille protéger pour mieux éduquer, mais il est inacceptable pour les parents autant que pour les éducateurs de ne pas encadrer les jeunes dans leurs apprentissages de la vie en société dans des conditions où le transfert est possible. Trop souvent j’ai vu en classe des jeunes réussir parce qu’on aseptisait l’atmosphère au point où une fois dans la vraie vie, les jeunes perdaient complètement leurs repères et devaient réapprendre.

J’échangeais des courriels avec un de mes oncles hier matin sur le sujet et il m’a permis de reproduire certains de ses arguments:

  • «Je ne crois pas qu’il puisse venir à l’idée d’aucun parent équilibré de donner en cadeau un abonnement au magasine «playboy» ou «penthouse» à un enfant de 10-11 ans ou suis-je dans le champ? Mais alors, pourquoi donnerait-on à ce même enfant un outil aussi puissant [en parlant d’un ordi branché à Internet] sans lui mettre des balises et lui montrer comment bien s’en servir. Il y a quelques années, les gens étaient moins connaissants en électronique et disaient « l’ordinateur, c’est mon jeune qui est bon là-dedans, moi je n’y connais rien » et l’ordinateur était dans la chambre du fiston. Les jeunes sont sollicités de toute part, mais s’ils sont bien encadrés et s’ils reçoivent une éducation adéquate à la maison [et à l’école], je ne vois pas pourquoi on les priverait à des champs de connaissances extraordinaires.»
  • «La chair est faible et l’esprit est prompt, le petit est curieux et si son père est con, alors… beau mélange.»

Sur la dernière phrase, je conviens avec mon oncle que nous devons tous être conscients de la puissance du média qu’est Internet au point de ne prendre aucune chance de laisser des jeunes livrés à eux-mêmes. D’où la nécessité selon moi (et selon les quatre membres du panel si j’ai bien compris) de faire de l’éducation aux nouveaux médias une grande priorité… De là à dire qu’ils abrutissent? Si c’est le cas, je suis un abruti moi-même… mais fier de l’être.

Quant à savoir si ça vaut vraiment la peine de compromettre l’avenir des jeunes pour ne pas qu’ils soient exposés à toutes «les cochonneries» du Net, je dirais que les adultes ont de moins en moins de contrôle sur cette question. Tous «les natifs» savent apprécier la puissance de l’outil et si «des immigrants» pensent qu’ils ont le pouvoir de leur faire croire qu’il ne faut pas toucher… et bien ils se content des peurs et c’est encore pire s’ils se croient. Leur seule option est d’éduquer. Interdire deviendra presqu’impossible… Je fais le pari que les plus abrutis sont ceux qui croient qu’Internet est une mode et que si on attend assez longtemps, elle va finir par passer. Excusez-là!

Tags:
5 Commentaires
  1. Photo du profil de LucPapineau
    LucPapineau 11 années Il y a

    Lors d’un passage à cette émission, j’ai suggéré la question à une recherchiste en pensant un peu aux réflexions que l’on retrouve sur votre site.
    Pour ma part, la réponse est non. Ce sont plutôt certains jeunes qui s’abrutissent avec la techno.

  2. Photo du profil de LucPapineau
    LucPapineau 11 années Il y a

    M. Asselin,
    Ce fut un débat ou il y a eu une panoplie de clichés incroyables. Qu’en pensez-vous?

  3. Photo du profil de Mario Asselin
    Mario Asselin 11 années Il y a

    J’ai écouté le débat avec beaucoup d’attention et ce matin, j’ai écrit une suite à ce billet. Dans l’intervalle, un de mes oncles m’a fait parvenir un courriel qui a engendré une p’tite discussion. Quelques-unes de ces réparties m’ont plu au point où je lui ai demandé la permission de reproduire sur mon blogue certains extraits de nos échanges. J’attends son OK avant de publier…
    Pour répondre directement à votre question… Oui, les lieux communs ont été fréquentés plus souvent qu’autrement par les protagonistes, mais peut-on attendre davantage de ce type d’exercice? J’ai bien hâte de vous livrer le fond de ma pensée sur ce que j’ai entendu, mais je préfère attendre quelques heures, histoire de ne pas trahir les sentiments de quelqu’un qui m’est cher… Vous ne perdez rien pour attendre 😉

  4. Photo du profil de LucPapineau
    LucPapineau 11 années Il y a

    Honnêtement, je vous aurais bien vu sur ce panel. En ce qui a trait aux clichés, M. Lauzon ne donnait pas sa place. M. Dugual me semblait plus articulé, crédible et inscrit dans la réalité d’aujourd’hui.

  5. Photo du profil de Momo
    Momo 7 années Il y a

    J’adore ce texte 🙂 TABARNAK

Laisser une réponse

Contactez-moi

Je tenterai de vous répondre le plus rapidement possible...

En cours d’envoi

Si les propos, opinions et prises de position de ce site peuvent coïncider avec ce que privilégie le parti pour lequel je milite, je certifie en être le seul éditeur. - ©2018 Thème KLEO

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils